Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Président de l'association VENT D'OUEST

Conseil régional : Daniel Gilles lève le pied.

12 Octobre 2015 , Rédigé par le blog Publié dans #conseil régional

CONSEIL REGIONAL : DANIEL GILLES LEVE LE PIED.

 

 

Après bientôt douze années d'action au Conseil régional comme Vice-Président chargé des sports, mais aussi VP de la commission des finances Daniel Gilles va tirer sa révérence à ce niveau de l'action publique.

Daniel Gilles avait été élu avec Jean-Yves Le Drian en 2004 (troisième sur la liste de Morbihan derriere JYLD et O. Herviaux). Il comptait alors 15années d'action à lorient et sa communauté d'agglomération. Elu de la sensibilité communiste ,il avait agi pour le rassemblement pluriel qui l'avait nettement emporté sur la liste de droite de Jocelyn De Rohan. Réélu en 2010, il s'est vu confirmé dans ses responsbilités par Jean-yves Le Drian puis Pierrick.Massiot. Depuis sa rupture avec le Pcf, il menait son action comme progressiste.

Il a coordonné une action offensive du Conseil régional en faveur du sport en Bretagne.

En 12 années c'est plus de 250 Millions d'€ que le Conseil regional a apporté au travers du budget des sports, dont il avait gagné la remise à niveau, mais aussi du budget des lycées, de la formation professionelle, de la politique territoriale, de l'économie, du tourisme, de la communication....contribuant ainsi en investissement ,souvent de manière décisive, au financement de constructions ou de rénovations d'équipements sportifs dans tout les territoires.

On peut citer l'Aréna de Brest, le stade d'athlétisme couvert de Rennes Villejean, les stades , salles ou centres de formation des clubs phares, une cinquantaine de terrains de grand jeux synthétiques, une vingtaine de centres aquatiques modernes qui maillent le territoire, des bases nautiques , des gymnases, des lieux de pratiques divers: anneaux cyclistes, pistes d'athlétisme ou différents équipements majeurs des disciplines.

Daniel gilles a mis en place une contractualisation avec tous les sports, des dispositifs divers pour le sport pour tous comme les structures d'accès au haut niveau, ainsi que le chèque sport pour tous les jeunes bretonnes et bretons

Il a coordonné l'évolution du Creps de Dinard un temps menacé de fermeture vers le Campus de l'Excellence sportive dont il est devenu le Président ; le chantier de sa rénovation de fond va se terminer les mois prochains tandis que l'irrigation sur tout le territoire dans les 4 missions qui lui sont confiées avance . Le CFA du sport a été créé.

Il a mis en place et animé des lieux de concertation comme l'Assemblée Générale du sport, le Conseil du sport ou le BSsport20. Il a essayé de mettre de l'harmonie dans une compétence publique partagée dans un secteur mixte aux économies diverses. Il a proposé que la future Commission Territoriale de l'Action Publique créée dans le cadre de la loi Notre se donne une commission sport.

 

En effet, Si le sport est un vecteur de santé, d'éducation , de lien social, d'animation des territoires il est aussi un secteur économique, un atout pour la Bretagne ,comme l'a montré le bon travail du groupe économique du Conseil du sport , et qu il concoure à la croissance (près de 4% du PIB et plus de 28000 emplois) . Au 21eme siècle, l'évolution sociétale a vu la pratique des Activités Physiques et Sportives s'étendre tout au long de la vie et se féminiser massivement. Le sport spectacle a connu un grand essor notamment médiatique..

Il a également amélioré les aides aux évènements sportifs (150 par an en moyenne) et beaucoup travaillé avec les porteurs de projets,avec les pdts et responsables des clubs ou des comités bretons qu'il a toujours essayé d'accompagner, évidemment dans le cadre des moyens de la région .

 

Sa politique sportive a été votée en 2006 puis 2011 à l'unanimité. En juin de cette année, au terme de 6 mois de travail, il a pu donner des perspectives et des orientations pour la période 2015- 2020 l'assemblée lui donnant acte sur tous les bancs.

 

 

Au dela de cette action solide il a représenté la région à l'Association des Régions de France et à ce titre siégé au CNDS, où il a notamment donné de la voix pour essayer d'enrayer le recul de l'action de l'état à ce niveau et de changer des critères de répartitions peu acceptables qui pénalisent injustement la Bretagne..

 

Une action engagée et générale

 

Mais Daniel Gilles a aussi marqué l'assemblée régionale lors des débats budgétaires généraux par la constance de ses interventions en faveur d'un renforcement des compétences et surtout des moyens financiers des régions , bien sûr en particulier ceux de la Bretagne. IL est régulièrement intervenu en faveur d'une véritable réforme territoriale et fiscale. Comme d'autres, comme Pierrick Massiot, il a été décu dans ce domaine des biens maigres avancées de la loi . Il a été au rendez vous des majorités nécessaires en 2004, 2010, en faveur du pacte d'avenir, des grands investissements de la région .

 

Lors de ces nombreuses années consacrées au plan local comme régional à l'action publique en faveur des bretonnes et des bretons, comme dans les débats nationaux européens ou sur les questions du «village monde», il a régulièrement essayé de créer des lieux d'échanges et de réflexions avec des femmes et des hommes de progrès et de toutes sensibilités, à l'image des rencontres Vent d'Ouest de Lorient créées en 2007. Il a toujours tenté comme d'autres, d'inventer du neuf, du «trans courant», avec les citoyens et différemment des partis politiques aux pratiques souvent bien discutables.

Il ne renonce pas à travailler, à faire émerger de nouveaux fonctionnements, institutions pour un monde meilleur; il continue à avoir espoir dans le mouvement nécessaire dans ce 21eme siècle pour avancer vers une transformation sociale économique et politique positive et responsable. C'est aujourd'hui plus que jamais nécessaire face aux inégalités et aux souffrances que l'austérité engendre, aux peurs et replis suscités par une mondialisation désordonnée et dominée par un capitalisme financier qu'il faut vouloir dépasser, face aux interrogations sur le projet européen , ou au malaise démocratique actuel ...

 

Lors de la dernière Assemblée du Sport fin septembre, il avait pu indiquer publiquement qu'il conduirait jusqu'à fin novembre son action au sein du Conseil régional laissant ainsi entendre qu'il passerait la main, annonce qu'il confirme aujourd'hui au moment de la parution des listes de gauche.

 

Il assumera avec plaisir, avec tous les acteurs, les différentes instances et réunions nécessaires et programmées jusqu' au démarrage de la campagne officielle le 23 novembre.

Il sera bien sûr disponible ensuite pour agir en faveur d'une prolongation de l'action menée et souhaite par avance bon vent aux élus qui travailleront à partir de fin décembre au Conseil régional de Bretagne.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article