Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Président de l'association VENT D'OUEST

Premières réflexions après l'expression de nos concitoyens

9 Avril 2014

Les elections municipales 2014 ont été marquées par une vague de droite d'une grande intensité et un reflux particulierement fort des forces de gauche et de progrès amenant la perte de tres nombreuses municipalités souvent installées de longue date.

Ainsi la gauche perd 160 villes de plus de 10000 H ces pertes touchent bien sur en premier lieu les municipalités PS, mais le PCF qui dirigeait quelques 160 communes de plus de 3500 hab en perd presque 60....cette sensibilité aujourd'hui éclatée et très divisée perd beaucoup d'élus, les verts dirigeaient tres peu de municipalités il perdent montreuil et gagnent à grenoble. Beaucoup d'élus dits divers gauche (étiquette de plus en plus utilisée) subissent aussi la vague même si leur action locale était bonne. Globalement beaucoup d'hommes et de femmes progressistes souhaitant s'engager pour rendre la vie meilleure dans diverses configurations locales ne sont pas arriver à endiguer une vague droitiere inquiDaniel Gilles 014étante pou l'avenir.

 

L'abstention massive notamment chez les electeurs de gauche a traduit la déception, le mécontentement voire le rejet des choix gouvernementaux et de F . Hollande lui meme. Marqué par la crise de la politique , le vote des Francais s'apparente à un vote de défiance envers le pouvoir.

La droite pourtant elle aussi souvent divisée progresse largement gagne beaucoup de villes même lorsque le FN est haut.
Le FN obtient des scores a deux chiffres et parfois meme bien plus l l'emporte dans une dizaine de villes. Il additionne des voix d'une droite radicalisée avec celles d'hommes de femmes de jeunes déboussolés .

 

Même si certains sondages laissaient entendre que le vote serait local, il est clair que le scrutin a été nationalisé par le rouleau compresseur médiatique et la droite notamment dans la dernière ligne droite.

La gauche a non seulement été souvent sans élan elle a souvent été très divisée accentuant encore ses reculs.le deuxieme tour a plutot prolongé voire amplifié le premier.

 

 

 

Les «3eme tour» intercommunaux marqueront de très nombreuses pertes d'agglomérations ou de métropoles marseille toulouse bordeaux et bien d'autres... meme le grand paris , lille ne sont pas a l'abri.... En bretagne à part rennes brest et lorient qui résistent mais se retrouvent dans des situations politiques diverses et parfois hasardeuses, les 8 autres communautés d'agglo se donneront probablement des pdt de droite ou du centre. De meme pour de nombreuses communauté de communes.

Mecaniquement le sénat devrait rebasculer à droite en septembre , la bretagne et en particulier le morbihan avait pesé en 2011 pour la gauche,rien que la bascule de 3ou4 sièges en finistere cotes d'armor et ille et vilaine quasi mécanique renversera les équilibres .

 

Les prochaines élections regionales risquent d'etre également tres mauvaises pour la gauche, la Bretagne n'est pas a l'abri. de même pour les elections départementales le mode de scrutin baroque destiné a avantager le ps risquant de surcroit de se retourner en partie au profit de la droite... ainsi le morbihan sera inacessible le finistere et l'ille et vilaine menacés jusqu' les cotes d'armor qui ne sont pas à l'abri d'un retournement (du jamis vu!)

 

Pour ces éléctions prévues en 2015, il sera difficile de sauver les regions de gauche sans une réaction globale au plan national,

Meme si la politique a l'oeuvre est loin d'etre satisfaisante, attaquer systematiquement et lourdement

le pdt et son gouvernement fera le jeu de la droite et de l'extreme, il s'agit donc de ne pas verser dans une attitude frontale et gauchiste.

Mais,plus que jamais il s'agit de tout faire pour redresser le pays, retrouver croissance et confiance, investissement, il s'agit de faire les reformes progressiste promises et espérées, améliorer la vie et l'avenir des couches populaires et de tous, et travailler à refonder un projet européen progressiste

le rétablissement des équilibres et les efforts à faire et à partager equitablement devront etre lissés

il faut maintenir le cap de la justice sociale et non celui de l'austérité.

La déclaration de politique générale du nouveau gouvernement socialo socialiste n'indique pas une volonté de mettre en place des regles pour la finance ou les actionnaires, les milliards d'économie sur les budgets de la sécurité sociale, des collectivités et de l'état n'apportent pas de certitude quand a l'amélioration de la situation économique du pays.

Pour cela il faut chercher des marges de manoeuvre , notamment en s'acharnant à réorienter les choix européens, et gagner une plus grande fermeté a ce niveau comme au plan mondial envers les dérives du capitalisme financier et ses dérives inouies.

 

Ces formulations rapidement jetées sur le papier sont évidemment partielles elles doivent etre confrontées discutées avec toutes les propositions et idées conforme aux espérances de progres,

d'émancipation humaine de transformation sociale pour travailler un chemin, ici et maintenant, et relever les défis sociaux économiques environnementaux et humains de ce 21 eme siècle.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article