Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Président de l'association VENT D'OUEST

apres les departementales

5 Avril 2015 , Rédigé par daniel Gilles Publié dans #politique

Premieres reflexions post départementales

daniel gilles le 31/3/2015

Le scrutin des départementales est intervenu apres presque 3 ans du quinquennat de F hollande et de la majorité de 2012, une première partie marquée par les conséquences de la crise globale du systeme financier mondial, une croissance en berne en europe et en france, un pays en proie au doute et aux interrogations, des hésitations des gouvernements, une courbe du chomage qui progresse des difficultés pour beaucoup un manque de confiance. L'année 2014 a vu la majorité subir de gros revers aux municipales aux européennes ou aux sénatoriales, et déjà une montée du front national était remarquée.

Lors du 1er tour des départementales, un léger sursaut a pu etre observé (participation moins basse qu'annoncée en gros 50% alors qu'on nous laissait présager 40)et scores PS et de la gauche en général plutot moins catastrophiques que prévus. C'est peut etre à relier pour partie à une certaine dramatisation et à l'engagement gouvernemental en particulier de Valls dans la campagne, face à une grande offensive de la plupart des médias pour favoriser un vote rejet de type F.N. Ou une abstention en forme de rejet.

Le total des voix de gauche de progres atteint finalement au plan national au 1er tour (sans paris et lyon)environ 38% environ 20% pour le PS, environ 8% pour le fdg 4/5 pour les ecolos et 5/6 pour les diversgauche, le total des droites et du centre tourne autour de 37% et le FN tangente les 25%.

en Bretagne le FN est historiquement moins haut ,il reste en deça de 20% les gauches sont au total à pres de 42% et les droites que veut fédérer Le Fur aux régionales à 38%.

Ceci étant les mécaniques de ce mode de scrutin (découpages de la france en 2000 circonscriptions) seuil de 12,5% et 2eme tour....tres mauvais à tout point de vue mais poutant imposé par le PS , particulierement mal anticipé ),sont redoutables en terme de sièges et de présidence de départements.

la gauche tres divisée au 1er tour est éliminée des le 1er tour dans plus d'un quart des cantons! Certains avaient meme annoncé beaucoup plus...elle y laisse le champ libre à la droite et à l' l'extreme droite. C'est évidemment une premiere cause de la défaite.

Pour le second tour les problématiques sont différentes.:

Dans un e grande majorité de cas il y a un duel classique droite gauche, alors avec un report très fort vers la droite chez les electeurs FN (en moyenne pres de 75%! contre 10% à aller sur une liste de gauche), et une dynamique de reports à gauche pas toujours au top (même si les electeurs se comportent souvent mieux que les portes paroles ou candidats et que finalement les reports se font globalement ) ; ajoutons-y un faible reveil des abstentionnistes , tout cela donne des victoires nombreuses et mathématiques de binomes de droite.

De plus lorsque les duels opposent FN à la droite la gauche permet en se reportant nettement dans la grande majorité des cas l'election de la droite, dans le cas FN contre gauche l'electorat de droite se reporte minoritairement sur la gauche.

Tout cela amplifie la tendance lourde de la victoire de la droite en sieges (et donc les nombreuses bascules de départements) d'ou les resultats globaux en sieges : recul tres important des sieges socialistes et des divers gauche mais aussi du front de gauche (celuici conservant 170 élus contre 230 auparavant et souvent grace a des accords départementauxplus ou moins explicites)avec le PS, notons aussi la quasi absence de l'extreme gauche, les élus écologistes progressent un peu en nombre (32) du fait d'accords locaux avec le ps).

Du coté du mdp quelques apparitions avec un élu à dijon, un second restant à 10 voix a brive en correze (avec mauvais report du fdg...) quelques deuxiemes tours interessants comme dans le morbihan... et des présences nouvelles dans diverses situations. Cela reste néanmoins limité.

Double difficulté fermeture souvent des fédés ou organisations PS , et souvent aussi du pcf et fdg...

Maintenant : une soif de débats existe largement à gauche, (et pas seulement dans le cadre du congres du PS!), apres les premieres reactions d'apres scrutin une forme de lucidité peut gagner avec une compréhension peut etre plus grande que la dispersion amene défaite voire elimination... des initiatives de débat ouvert seront les bienvenues.

La prochaine echeance: les regionales de fin d'année avec un mode de scrutin pas du tout le meme, des régions aux périmetres souvent changés.....arrivent vite!

en meme temps des stratégies nationales par rapport à l'executif aux gouvernements et en vue de 2017 se précisent.

Pour les régionales il y aura dans les nouvelles regions et probablement partout un front national qui pourra se maintenir au 2eme tour donc qui le fera .Il obtiendra des élus en nombre important (a la proportionelle des sieges sans la prime) mais a priori partout dans l'opposition.

le bloc de droite trouvera en general son union souvent des le 1er tour et peut devancer dans nombre de regions une gauche qui risque encore d'aller au 1er tour avec plusieurs listes et ou l'union

se fera souvent tres mal voire ne se fera pas. Mais rien n'est fatal!

les écologistes (eelv) sont tres divisés entre la tentation extreme gauche, l'auton omie absolue ou l'union a gauche. Des voix s 'élèvent pour retrouver le chemein d'une union.

Certaines unités du fdg voudront probablement se compter (avec l'extreme gauche? Peut etre Avec EELV ou en tous cas certains élements....).

N'oublions pas qu'une liste faisant moins de 5% est eliminée qu'entre 5 et 10 on peut eventuellement s'integrer a une liste de 2eme tour qu'il faut 10%pour pouvoir etre au 2eme

Dans beaucoup de régions avec un pdt sortant socialiste ou une nouvelle tête de liste il y a le sujet d'engager des discussions de contenus et d'actions en region pour les populations sur les compétences (compétences et surtout moyens restant à ce niveau actuellement globalement limités) possibilité d'engager des echanges pour batir des le 1er tour des listes de rassemblement sur un programme de progres avec une présence plurielle de composantes dont le mdp.En bretagne Le mdp souhaite prendre langue avec les differentes composantes de la gauche.

Plus généralement le mdp au plan national avance quelques propositions de fond pour redonner un nouvel élan à une majorité de 2012 qui apres 3ans d'un quinquennat difficile dans une france laissée en grande difficulté par les gouvernements de droite,et qui peine a se redonner un avenir de progres une Europe et un monde connaissant la crise d'un systeme financier et les énormes inégalités, un monde dangereux et violent .

Il entend en se renforcant et en s'organisant mieux de toutes les bonnes volontés apporter un soutien libre et exigeant a une majorité qu'il convient de faire gagner en 2015 aux régionales dans un maximum de régions et en 2017 face aux droites et à lextreme droite.

Robert hue qui préside le mouvement desormais MDP depuis sept 2014 a un capital de notoriété et de sympathie,, il a notamment avancé 4 idees: (cf déclaration récente de R Hue)

qu'il convient evidemment d'enrichir par exemple par des propositions de nouveaux modes de gestion dans l'entreprise, par des propositions solides concernant l'education le logement la santé...

et puis au plan regional par une serie de mesures con cretes pour ledeveloppement economique et social, pour des infrastructures de transports pour les lycees les universités, pour l'emploi et la formation, pour la qualité de l'environnement, por les équipements utiles a tous de la culture au sports en passant par le monde associatif.

Les progressistes leurs ami(e)s nombre de femmes et d'hommes de bonne volonté souhaitent participer à un bon retournement d'ici la fin de l'année, à une nouvelle vague redonnant espoir pour 2017 pour le pays les idées de progres.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article