Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Président de l'association VENT D'OUEST

progressistes en Morbihan

24 Mars 2015 , Rédigé par DANIEL GILLES Publié dans #Politique régionale

Canton de Ploemeur (56) : Les progressistes qualifiés au 2nd tour !

Par Daniel Gilles le 23 mar 2015 | 0 commentaires

Dans le canton de Ploemeur-Queven-Larmor, Marc Cozilis (mdP) et Nolwenn Delalée (Div. Gauche) seront au 2ème tour face au candidat de la majorité UMP .

Si le désormais Maire très ambitieux de Ploemeur (ville qu’il a ravie au PS en 2014) arrive logiquement en tête dans le canton et réalise même un score important, disons le, Marc Cozilis du mouvement des Progressistes (mdP), maire de Queven de 2008 à 2014, est reparti courageusement au combat avec Nolwenn Delalée, conseillère d’opposition à Ploemeur.

Le binôme a reçu le soutien de la fédération du P.S, de son député et de sa sénatrice ainsi que du mdP et de Daniel Gilles, Vice-président du Conseil régional de Bretagne.

Comme dans de nombreux cantons, la gauche est partie divisée mais, malgré cela, avec près de 20% (28% à Queven), le binôme progressiste-dvg a devancé celui, divers gauche (ex PS), emmené par un ploemeurois et une larmorienne qui réalisent quant à eux 12,5% et une liste Front de Gauche-EELV qui termine à près de 9%.

Il devance, dans ce contexte d’abstention (48% d’exprimés), le Front National qui obtient 16,5%.

L’heure est désormais au rassemblement le plus large face au représentant de la droite très UMP du département et de son président, F.Goulard, un duo très droitier émule de Nicolas Sarkozy.

Marc Cozilis et Nolwenn Delalée appellent tous les électeurs du nouveau canton à se rassembler pour des choix de justice et de solidarité. Ils lancent un appel à toutes celles et ceux qui ont fait des choix différents au 1er tour, à toutes celles et ceux qui se sont abstenus au 1er tour.
Dès mercredi soir, à 18H, un meeting de soutien se tiendra à Ploemeur pour un grand rassemblement et une vague nouvelle.

Dans le Morbihan encore, j’ai également soutenu à Auray, dès le 1er tour, Guy Roussel qui, lui aussi, repartait au combat avec Martine Guillas, conseillère d’opposition à Pluneret. Cela, avec le soutien du PS, du mdP, des divers gauche et du PRG. Un binôme qui, avec 23% des exprimés, s’est également qualifié pour le 2nd tour et se retrouve là aussi face à un nouveau maire UMP. Et cela, malgré la présence au 1er tour de trois autres listes (EELV – 6,5%, FG – 4,5% et régionalistes – 5,4%). Le FN ateint dans ce canton 18,3%. Là aussi, un rassemblement de soutien auquel je participerai se tiendra jeudi soir.

Le mdP soutiendra dans les 17 cantons les candidats de progrès, socialistes, divers gauche ou régionalistes, face aux candidats de la majorité départementale.
Dans les 3 cantons où le FN est qualifié, le mdP appelle au rassemblement de tous les républicains.

3















Auteur : Daniel Gilles



Accueil

»

Départementales 2015 : Des progressistes présents dans le Morbihan

Par Daniel Gilles le 10 mar 2015 | 0 commentaires

Les élections départementales ont pris la suite des élections traditionnelles des anciens conseillers généraux.
Dans le Morbihan, la tradition est que le conseil général est à Vannes, qu’il est à droite, bien à droite, depuis l’éternité….même si, depuis une vingtaine d’années maintenant, un mouvement s’opérait vers les idées de progrès dans les villes et les campagnes et que, de renouvellement en renouvellement (par moitié 1998, 2001 2004, 2008, 2011), des élus de progrès avaient pu renforcer un groupe de gauche qui progressait….
Dans le même temps, en 2004, la région Bretagne allait résolument vers la gauche avec l’équipe plurielle conduite par Jean Yves Le Drian (je fais partie de cette majorité plurielle depuis lors, bientôt 12 ans, comme vice-président).
En 2011, le Morbihan, grâce à l’union de la gauche et aux désordres de la droite, envoyait 3 sénateurs de gauche, Odette Herviaux ici présente, qui en faisait déjà partie, mais aussi Joel Labbé et M le Scouarnec, un peu contre toute attente, et le 56 contribuait de façon décisive à une bascule…
Mais les présidents du département du Morbihan successifs – R.Marcellin, J.C.Cavaillé, J. Kergueris (un peu plus équilibré) et maintenant F.Goulard – gardaient leur ligne de droite. Bien que l’institution ne soit pas la plus à plaindre, une action sociale et d’équipements utiles était gérée au minimum et des choix discrétionnaires avantageant toujours Vannes contre Lorient… et surtout les amis et copains bien pensants, pourtant souvent pas les plus dans le besoin…
Et puis l’année 2014 est passée par là, avec un reflux considérable pour les forces de progrès, un certain désenchantement et des interrogations populaires sur l’action de l’exécutif et de la majorité issue du changement de 2012.
Sans doute avait été sous-estimés l’état très endommagé du pays, la capacité des forces de l’argent à contrer toute évolution progressiste, celle des médias à organiser le rouleau compresseur du «Hollande bashing» et peut être aussi été surestimée la capacité de la gauche à rassembler sa majorité et à avancer résolument sur des réformes progressistes.
D’où, en remontant 2014, des vagues de droite répétées : au Sénat, le retour à droite, aux européennes une extrême droite en très grosse percée et, aux municipales, des équipes de droite gagnantes souvent de peu mais gagnantes face à des équipes et maires de progrès qui essayaient pourtant de bien agir dans leur communes. Ces reculs douloureux aussi souvent dus à des désunions préjudiciables
Notre secteur du canton Ploemeur, Larmor, Quéven n’a pas été épargné puisque Ploemeur était perdue d’un cheveu, Quéven aussi et Larmor-Plage consolidé à droite.
De plus, dans les changements institutionnels, le nouveau système inédit – et il faut bien le dire bizarre avec un découpage bien discutables – n’aide pas les gens à s’y retrouver.
Tous les sondages, et ce qu’on entend, nous prédisent une faible participation, ce qui souvent avantage les postures extrêmes et énervées, les postures ou mobilisations de ceux qui pensent qu’ils ont raison à quelques-uns….
Tout indique que la liste de la droite, de la majorité UMP-UDI à la sauce Goulard, globalement unie, sera en tète ici comme souvent dans le Morbihan et qu’elle risque de surcroit d’être talonnée par les listes FN. D’autant que le camp du progrès est lui très souvent émietté, ici il est divisé. Deux listes se présentant en concurrence avec celle de nos amis Marc Cozilis et Nolwenn Delalée.

Alors raison de plus, ici comme ailleurs, de se battre résolument et de se rassembler, et ce dès le 1er tour, autour de la liste de progrès qui peut, mais ce n’est pas fait, être en seconde position. La seule liste qui peut devancer le FN et être qualifiée pour un second tour où tout pourrait alors être changé.

Alors oui, comme pas mal de gens, si je crois qu’il faut être tolérant – vous savez de ce point de vue que j’anime depuis plusieurs années un lieu d’échange, les rencontres vent d’ouest que pas mal d’entre vous ont fréquenté – où nous nous honorons d’avoir toujours cherché à débattre en respectant chacun et en travaillant à des rassemblements entre les sensibilités diverses qui existent du côté de la gauche et des femmes et hommes de progrès et que donc je souhaite respecter les uns ou les autres. Les écologistes, même si certains me semblent excessifs, les gens plutôt tentés par le front de gauche ou fidèles à la culture communiste, même si je n’apprécie vraiment pas les diatribes ciblées de Mélenchon et que j’admets difficilement que l’on puisse se retrouver trop souvent à voter avec la droite donc avec les amis de Loas et Melin contre l’actuelle majorité, ou encore les régionalistes même si certains appellent parfois à des batailles bien ambiguës et populistes, ou encore des hommes et des femmes de la mouvance socialistes pour qui le coup d’après ou la bataille interne leur semble la question principale !
D’autant que sur les sujets départementaux, il n’est pas sûr que nous ayons de si grandes divergences. J’avoue par conséquent ne pas bien saisir l’intérêt, dans le cas de figure actuel où il y a un énorme risque, de se retrouver avec deux équipes qualifiées le FN et la droite et toutes les autres éliminées, de vouloir absolument se compter, de vouloir s’acharner et de s’en prendre le plus à celles et ceux qui portent les espoirs du camp du progrès.

C’est pourquoi, invité comme Vice-président du Conseil régional, je suis venu apporter mon soutien sincère à Marc et Nolwenn et à leurs remplaçants, Jean-Louis et Brigitte, que je suis heureux d’y retrouver Odette notre sénatrice avec qui j’ai travaillé il y a bien longtemps à Josselin, et avec qui j’ai siégé au Conseil régional, d’y retrouver Gwendal aujourd’hui député, Milo un pilier de la gauche du Pays de Lorient et dans le département, d’y retrouver d’autres soutiens du secteur, nombre d’amis du mouvement des Progressistes (mdP), de militants socialistes, associatifs. Je veux saluer toutes les personnes présentes en souhaitant absolument à nos candidats un grand résultat, un second tour, un nouveau rassemblement dans la semaine entre les deux tours. J’ai retenu notamment la date du 25 à Ploemeur.
Il y a du pain sur la planche, il nous reste, il vous reste, deux grosses semaines pour convaincre autour de nous.
Bon courage, surtout ne laissez pas le secteur, le département, et le pays dans les griffes de la droite et de l’extrême droite !

0















Auteur : Daniel Gilles



Ajo


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article